Dès la naissance et au fil des années, notre corps se développe en tentant sans cesse de maintenir un équilibre postural afin d’optimiser nos déplacements et nos mouvements. Cette posture « idéale » est parfois mise à mal par différents facteurs externes et internes, entrainant différents symptômes.

Pourquoi notre système postural dysfonctionne t-il ?

Afin d’adapter notre corps aux influences externes et internes, le système postural met en place des compensations musculaires ou articulaires. Celles-ci vont nous donner l’illusion que notre corps fonctionne bien, mais elles vont malheureusement utiliser des muscles ou des articulations de façon anormale. Ceci peut entraîner une symptomatologie, traduction de souffrance locale qui peut avoir une origine éloignée par la mise en place de ces compensations.

Le bilan posturo-dynamique

Le but de l’analyse posturale est de déterminer le schéma de fonctionnement de chacun afin de permettre au sujet, par un traitement approprié, de moins solliciter ce qui l’est trop, de rééquilibrer en statique mais également dans le mouvement (marche ou course), les contraintes subies par le corps et responsables d’usure prématurée ou/et de douleurs.

Il est possible d’agir sur la posture à partir de plusieurs entrées, les plus rencontrées sont les suivantes : les yeux, la mâchoire et les pieds :

  • Les yeux

Une différence marquée d’acuité visuelle entre un oeil et l’autre, un trouble de convergence ou de divergence, d’origine musculaire … peuvent entraîner une adaptation posturale dite « descendante » qui peut aller jusqu’aux pieds. Le système postural va essayer de garder les yeux à l’horizontale, alors que le sujet, pour « mieux voir » va être contraint d’incliner ou tourner la tête de façon permanente .

  • Le mâchoire

La posture générale peut entraîner une dysfonction à l’ouverture ou à la fermeture. Ce dysfonctionnement peut aussi être d’ordre psychique (sujets anxieux qui contracte la mâchoire la nuit) ou dentaires (occlusion, traitement orthodontique). Les Articulations Temporo-Mandibulaires ne fonctionnent plus correctement et génèrent des compensations musculaires responsables de troubles posturaux et donc de douleurs.

  • Les pieds

Le pied est le premier propulseur lors de la marche ou la course. Il joue aussi le rôle d’amortisseur et nous permet, grâce à ses nombreux os de nous adapter aux terrains accidentés. Dans notre société moderne, le port des chaussures vient perturber ce rôle dés l’enfance. Toute dysfonction podale va avoir une répercussion posturale, mais toute dysfonction au-dessus va être adaptée par le pied !

De l’intérêt du bilan posturo-dynamique

Que ce soit par des semelles actives amortissantes sur mesure, par des orthèses buccales stimulantes et équilibrantes, par du travail d’orthoptie, de la rééducation spécifique, de l’ostéopathie, par une collaboration avec tous les professionnels de santé (médecins, chirurgiens, dentistes, orthophonistes…).

Il est conseillé de traiter les dysfonctions repérées par le bilan posturo-dynamique dès le plus jeune âge afin de prévenir beaucoup de désagréments à venir dans le quotidien ou la pratique sportive (arthrose, mal de dos, certaines scolioses, etc.). Et quand ces pathologies sont installées, les traitements peuvent soulager et éviter l’aggravation.

Rejoignez notre communauté de patients sur Facebook et partagez votre expérience

J'arriiiive !